Archives par tag : T0rdrelordre

Les maux te manquent ?

Far West Nepal - © Cyprien Luraghi 1990/2018 - ICYP

« Vous avez besoin d’écrire ? »
« J’ai besoin d’écrire. »
« Est-ce important ? »
« C’est très important. »[1]

Ils ne veulent pas le bien des pauvres gens, ni la joie des fillettes. Le malheur et le désarroi accroissent leurs finances. C’était vrai tout à l’ouest du Népal il y a vingt-huit ans quand j’avais pris cette photo et ça l’est partout ailleurs aussi, de nos jours encore. Il eut fallu peu pour qu’elle vive heureuse, mais dans son pays sévissaient disette et sécheresse, et le gouvernement d’un méchant roi soucieux seulement de ses propres affaires en son palais. Il n’y avait rien à manger ni à acheter dans son pauvre pays, en ce temps. Ni à boire, ni à pouvoir se laver, et pas à se soigner non plus. La police elle-même, qui était partout, triait les cailloux dans le mauvais riz fourni à sa cantine et devait s’en contenter, s’estimant heureuse. Et vingt-huit ans plus tard c’est pareil, j’ai vu ça dans le journal et ouï les nouvelles fraîches colportées par mon ami Olive, qui y va une fois l’an. Il n’y a plus de méchant roi depuis longtemps, mais toujours d’aussi mauvais gouvernements. Et ce n’est pas près de changer, du moins pas en bien.

S’ils le voulaient tout irait mieux, mais ils ne veulent pas le bien des pauvres gens, pour commencer. Et pourtant tout part de là ; le bonheur, s’entend. Les pauvres gens ne sont pas uniformément aussi pauvres. Ici par exemple ils ont l’eau chaude au robinet, dans le meilleur des cas. Ils n’ont pas de cailloux dans leur riz, non plus. D’aucuns par contre dorment sous les ponts du métro parisien ou dans la boue glacée du Calaisis. D’autres encore nourrissent les poissons en Méditerranée. 

Alors le pauvre monde se console comme il le peut, avec un bracelet en toc pour la fillette de la photographie ou pour d’autres, d’une cigarette sous le crachin et dans l’océan d’hostilité glaçante des gens bien nés. Qui ne veulent pas le bien de ces pauvres gens. Pour leurs raisons à eux et à eux seuls.

E la nave va.[2]

  1. Edgar Hilsenrath – Fuck America []
  2. …et merci à t0rdrelordre pour le titre. []
Publié dans Himal, Humain, Népal, Pilotique, Spectacle | Autres mots-clefs : , , , , | 942 commentaires

INSTINCT GUÉGUERRE

Pare-brise à Kaboul - Photographie © EulChe - tritouillage : Cyprien Luraghi 2012

Peace and love c’est bien joli.

En attendant la population s’accroît plus que de raison et ça commence à s’entrechoquer les coudes, dans la foule mondiale. Sept milliards : ça en fait, des masses impopulaires. Faudrait voir à y remédier, sinon on va finir par ne plus aimer notre prochain que sous forme de rillettes, vu qu’il n’y aura plus rien d’autre à tartiner sur la baguette. 

Un vivant, un mort : pas compliqué.
Un ventre vide égale un ventre plein.

Les temps qui courent requièrent la simplicité : le complexe n’est plus de mise. La tuyauterie est encombrée de déchets gras et la fosse déborde ; ça pue.

Faut dégraisser de toute urgence.
Écoper le trop-plein,
purifier, rafler, éradiquer,
bien racler.

Éliminer le superflu pour qu’à nouveau le fluide puisse couler librement dans notre espace vital. Chacun reconnaîtra le sien et les dieux feront le tri à l’arrivée du plus sanguinaire convoi mortuaire depuis l’aube des temps du singe debout. Il n’y a d’autre solution que la finale : la guerre des guerres. Après elle il n’y en aura plus : toutes précautions seront prises pour pas que ça recommence : capote anglaise ou militaire, point-barre : sinon t’auras plus qu’à numéroter tes abattis.

Aux armes, les citoyens n’ont malheureusement pas assez accès : avec une kalachnikov pour soixante-six péquins,[1] et oublions les bombinettes et autres gaz à nuisibles : ça gâte la marchandise. Va falloir y aller à l’arme blanche. Hache et machette de rigueur, faute de précieuses munitions d’assaut plus efficaces, à balles réelles. 

Dès demain ça va être la fête des voisins : je commencerai par celui de gauche et comme ça ne suffira pas à éclaircir mes rangs, je truciderai mon voisin d’en face dans la foulée. Enfin… peut-être pas : il est boulanger et sans baguette j’aurais l’air fin avec mon baril de rillettes et mon coupe-coupe.

Mais trêve de chichis : taillons dans le lard de l’humanité sans se prendre le chou, elle ne s’en portera que mieux après coup. Éliminons la surpopulation.

Salut voisin. Couic.

Le titre de ce billet est de T0rdrelordre − lire dans le Lexique

E la nave va… 

  1. Cent millions d’AK-47 ont été fabriquées depuis son invention en 1947. []
Publié dans Déconnologie, Pilotique, Spectacle | Autres mots-clefs : , , , , | 1478 commentaires
Aller à la barre d’outils