Archives par tag : soviets

La Ligue d’Écus

Illustration © Pierre Auclerc - 2010On nous trimbalait au Conseil de l’Europe en excursion scolaire, quand j’étais petitou.

Un petit bâtiment tout gris à Strasbourg. Dans le hall une dame très chic et sérieuse nous passait l’Hymne à la Joie sur un tourne-disque sophistiqué. Ça me collait la chair de poule. Un frisson sacré nous parcourait tout le temps que durait la visite de ce sanctuaire de l’espoir. C’était il y a quarante ans et plus et ça ne parlait encore que de la guerre contre Hitler, dans l’Alsace où j’étais né douze ans après.

Les gens appelaient les Allemands, des boches. Chez mon tonton Bouby et son intarissable Elvire, le rugissement des Mirages III et des Fouga Magister interrompait régulièrement les conversations pendant les raouts familiaux du dimanche : ils vivaient au bout des pistes de la base aérienne d’Entzheim. Les bangs supersoniques faisaient vibrer la vallée de la Bruche des dizaines de fois par jour. Les Soviets n’étaient pas loin et les force d’occupation ricaines venaient tout juste de se faire jeter de France par le Général.

C’était chaud les marrons, un peu.

Alors il y avait l’Europe qui nous faisait rêver : on voyait bien que les jeunes Allemands en voyage scolaire à Strasbourg n’avaient pas du tout de bobines de nazis. Ils avaient l’air un peu niais, mais pas plus que nous autres. Ils n’allaient pas nous déclarer la guerre une fois de plus, sûr et certain.

On se disait que l’Europe, c’était la Voie. Ma cousine et marraine Jocelyne travaillait au Conseil de l’Europe. Interprète. Italien-Français. Ça en jetait au moins autant que d’avoir une hôtesse de l’air à table, quand elle venait manger à la maison. La frime dans le quartier. Une dame chez les gueux. Elle aussi y croyait à mort, à son Europe : elle m’offrait des opuscules super chics écrits dans pleins de langues.

Tout le monde y croyait à mort. Hôtesse de l’air et Europe, c’était le top, la crème fleurette, le fin du fin…

Mais voilà : hôtesse de l’air en 2010, c’est tout à fait comparable à Europe en 2010 : c’est devenu pas terrible… un boulot de larbin d’un côté et une crypto-fédération de pays, grisâtre et disparate de l’autre.

Il n’y a plus de Soviets ni de boches, ni de Ricains depuis longtemps.

Juste des bureaucrates pointilleux de type soviet comptant et pompant germaniquement le fric des européens à la manière américaine pour financer une ligue marchande crapuleuse.

Alors maintenant je rêve de mieux.

 

Publié dans Billet Express, Pilotique | Autres mots-clefs : , , , , , , | 541 commentaires
Aller à la barre d’outils