Archives par tag : satori

Sous le Mont Chauve

Photographie occipitale de Dul par Dul - tritouillage : Cyp Luraghi ©

Photo honteusement retouchée susceptible de traumatiser les enfants sensibles et les ultra-seniors – Éloignez-les de l’écran – Une cellule de soutien psychologique est à votre disposition sur http://icyp.fr (34 centimes d’euro la minute) – Peut contenir des traces de cheveux.

 « qu’est-ce que l’antisémitisme inconscient ? qu’est-ce qu’une pensée ratée ? je m’y perds un peu….il serait un peu temps d’arrêter de tout psychologiser non ? »
lamorille en discussion sur Rue89 aujourd’hui.[1]

***

Il y a des phrases de lamorille qui me laissent sur le flanc ; là je gis comme électrisé et béat en plein satori pilotique,[2] le bougre a frappé dur.

Il suffit de poser délicatement une kippa de velours noir brodée de l’étoile à six branches pour faire du crâne de Dul celui d’un philosémite, voire d’un sémite ou assimilé. Et si je la retire et que j’épluche sa calotte, je peux entrapercevoir son antisémitisme inconscient.

Pour ce qui me concerne, j’ai des doutes : je ne connais pas assez de juifs pour me faire une idée précise de mon degré d’antisémitisme. Parfois j’ai des pensées ratées, aussi : je vois un nez busqué quand je me mire au lavabo… un pif presque crochu,  j’ose à peine l’avouer…

Ça, c’est pour l’antisémitisme inconscient dont tout un chacun peut être affligé à cause de sa pensée ratée sans le savoir. Mais la même loi de la Calotte peut-être appliquée à tout : suis-je un raciste inconscient ? Je déteste Sarko comme c’est pas permis, mais peut-être est-ce par anti-magyarisme[3] inconscient…

Tout petit déjà j’avais peur d’Attila, et bien que j’aie lu sa biographie depuis ce temps où je tremblais sous l’édredon en imaginant les Huns féroces nager dans le sang impur des sillons français, et que je sais fermement qu’il fut un prince des plus raffinés, le hongrois me fait flipper. Je psychologise comme une bête : Sarko égale hongrois égale Attila égale LE MAL. J’irais jusqu’à refuser de lui serrer la main, par peur du virus.

Il ne me reste plus qu’à aller me coller la tête droit dans le Mur.

¡ BOUNG !

***

Vingt ans déjà, le Mur.

Je vois cinquante étoiles et des rayures sur un oriflamme porté par le vent du désert d’Irak… qui sait : je suis peut-être antiaméricaniste inconscient à cause de ma pensée ratée qui s’écoule au pied du Mur de Gaza ? 

Peace and Love, le monde !

 

  1. Note Venue Du Futur (28 mai 2013) : ce fil de discussion a disparu. []
  2. Nirvana, illumination, panard céleste, épiphanie ; voir ici : CLIC  []
  3. Magyar = Hongrois. []
Publié dans Déconnologie, Pilotique | Autres mots-clefs : , , , , , , , , | 547 commentaires
Aller à la barre d’outils