Archives par tag : Nanabozo

Nin-nin Président

Illustration © Cyprien Luraghi 2016 - ICYP

*

Doux doudou vainc l’hiver,
éradique froidure
balaye tous frimas
sitôt l’on s’y colle
frimousse.

Doux doudou lapin
tantinet crado,
suinte

ointe

sainte
peluche sébum,
petit cœur boum boum.

Nordet en vue les aminches !
Au chaud, au chaud !

*

…e la nave va…

Publié dans Tout court | Autres mots-clefs : , , , , , | 3544 commentaires

Lapin des haricots

Illustration © Pierre Auclerc 2011

Ils sont bidonnants, tous ces prophètes de malheur englués dans leur délire d’interprétation d’un avenir fantasmatique toujours bouché, obscur, angoissant au possible. Avec du sang qui dégouline et gicle des têtes qu’ils coupent en imagination. Et qu’ils pourraient très bien trancher pour de bon s’ils se retrouvaient aux manettes. 

Ils sont dramatiques, ces penseurs fanés qui recopient les idées mortes d’autres plagiaires d’esprits calcinés depuis des ères. Toujours le même laïus : l’humanité court à sa perte, la fin du monde est proche et elle sera maya, lepéniste ou mélenchone. Entre les deux c’est flou et mouvant comme un purgatoire sous atmosphère conditionnée hanté par des zombies capitalo-démocrates. Des apatrides cosmopolites dont il convient de se débarrasser pour envisager des jours meilleurs dans le giron de la sainte Nation. 

Ils sont poilants, ces interprétateurs vitupérant du haut de leurs petits pupitres sur les blogs des feuilles de choux de l’internet, régurgitant leur bile après s’être imprégné l’éponge crânienne du jus décervelant de la télévision, ressassant les sempiternelles âneries millénaristes déjà cent mille fois recopiées partout ailleurs dans la boîte à échos planétaire qu’est devenu notre petit globe câblé. 

À défaut d’idées neuves pour le siècle neuf, la machine à spectacle continue, alimentée par le néant prédigéré de la pensée imitative, guidée par la paranoïa collective, maîtresse du grand jeu de l’involution des vieillards de sept à soixante dix-sept ans. 

Heureusement je ne suis pas seul à ne pas être aussi mal foutu que ces répétiteurs flippés et ces singeurs hallucinés, parce que le rire étant le propre de l’homme, je l’ai adopté sans réserve, tout comme notre prophète de bonheur Numerosix et quelques autres bons vivants d’icy et d’ailleurs. 

Et les idées neuves dans tout ça ? Parce que c’est bien joli de critiquer les brasseurs de vent moisi, mais la satire n’est en rien innovante, pas plus que les sarcasmes à la crème salutaires que je balance dans la tronche des sinistres. Manque de bol je ne suis pas un penseur mais un simple dépanneur d’ordinateurs non diplômé, donc je n’ai rien en stock qui n’ait pas encore été éclairé par notre radieuse étoile : désolé les copains. Je suis même pas fichu d’inventer une nouvelle forme de Révolution : c’est pour dire à quel point je suis nul en matière d’innovation. C’est sans doute pour cette raison que personne ne me like sur Facebook

Le pire, c’est que je suis mystique : non seulement j’ai foi en notre prophète bien-aimé, mais je crois dur comme fer que seul Nanabozo pourra sauver l’Humanité de sa sinistrose en attendant l’Accident Quantique Majeur.[1] Car ce chaud lapin n’a pas de sexe défini, ô divin paradoxe. 

Or donc : lapin du monde est broche ! 

Michabou (Nanabozo) papier découpé par Michael Velliquette - http://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Velliquette

E la nave va…

  1. L’AQM : voir dans le Lexique de l’Icyp. []
Publié dans Déconnologie, Pilotique, Spectacle | Autres mots-clefs : , , , , , | 1440 commentaires

TA GUEULE À LA RÉCRÉ

Illustration © Cyprien Luraghi 2011 d'après une photographie de Pierre Auclerc.

En attendant le client on se fait tout beau, sur l’internet. Mieux que ce qu’on est, en réalité. Pas moi, pas nous : on seulement a ces pratiques. On en a à vendre et à revendre au bout de son fil, sur la toile. Et puis en découdre aussi. Et bouffer l’autre. 

Un forum très souvent est une arène : gladiateurs, fauves affamés et vierges martyres déchiquetées. Imperator et petits caporaux. Rétiaire et mirmillon. 

C’est le grand cirque : grimés, maquillés, fagotés dans des habits de lumière à trente euros de connexion ultra-rapide par mois, les petits prédateurs se pressent au portillon du réseau : ils vont briller en société toute la soirée pour épater la galerie. C’est les meilleurs et ils ont réponse à tout, ces petits comptables de jour ripolinés, bourrelés de morgue et tout bouffis dès qu’ils se plaquent le masque sur visage le gris de leurs petites vies. 

***

Pour tout vous dire, c’est pas mon truc tout ce cinoche à la noix. Arène et salle de classe : merci bien. Avec des profs chiants et le petit pion de service à la con : non. J’ai déjà donné il y a bien longtemps et plus jamais[1]

C’est nul à chialer, tout ça. Passer son temps à choper des animalcules en frimant, c’est pas une vie franchement. Peu de neurones frétillants à ce jeu, sinon seuls ceux mus par l’instinct primaire imposant le désir d’être preum’s : meilleur chasseur, cueilleur et enculeur de moucherons. Ou chatoyante papillonne se trémoussant du fion, artiste en pose de chiures pailletées sur blog de compétition.

Sur l’Ici-Blog ça risque pas : nous n’y faisons que papoter de ci et ça, du grand Tout et de petits riens du tout sans fard : francs du collier et va-t-en gueule, coudes calés dessus et pieds collés dessous la grande table en bois d’arbre.

L’Ici-Blog est hors jeu, hors-sujet et hors-toile. 

E la nave va…

  1. Lire la définition de « définitif » dans le Lexique : CLIC. []
Publié dans Billet Express, Déconnologie, Spectacle, Trouducologie | Autres mots-clefs : , , , , , , , , , | 608 commentaires
Aller à la barre d’outils