Archives par tag : Mante religieuse

Poire en forme de morceau

Illustration © Cyprien Luraghi 2015 - ICYP

Adieu fraises et tomates, salut poireaux et poires. Équinoxe au menu, les amis. Et même mes ennemis : c’est l’automne pour tous, ici. C’est ainsi qu’avant-hier le rituel du décrochage du ruban à mouches de la cuisine a été effectué : peu de temps auparavant un messager ailé nous avait averti des frimas à venir en frappant des antennes au carreau, mendiant nos calories pour aller se réfugier au montant du vieux buffet, où il fait bon. Cette année c’est le mante Odilon[1] qui s’y est collé, prenant la succession des mantes Serge et Caroline[2] : “Mante au carreau, soupe aux poireaux” comme le dit si bien la sagesse populaire, qui ne court plus trop les rues de nos jours hélas. Tout fout le camp au profit de l’insensé des mondes virtuels : fantasmes massifs pas jojos à la une et déclinés à tous les temps, sur tous les tons et partout.

Partout ? Non ! Car un blog peuplé d’irréductibles Déconnologues résiste encore et toujours à l’envahisseur. Loin du merdier général. C’est icy que ça se passe, sans chichis ni prise de chou…

…e la nave va !

 

 

  1. C’est Shanti qui nomme les mantes, pérpétuant ainsi des rites millénaires sans le savoir. []
  2. Lire les billets liés. []
Publié dans Déconnologie | Autres mots-clefs : , , , , | 3771 commentaires

dérisoire territoire

Illustration © Annie et Cyprien Luraghi 2013

vains mots

pas plus

pour dire

on est

antennes au vent

suspendus

face aux biomormons de gauche

et aux fafs

 

e la nave va

Publié dans Déconnologie, Pilotique, Tout court | Autres mots-clefs : , , , , , , | 3078 commentaires

Vent de rumeur

Illustration © Cyprien Luraghi 2013

Serge à l’assaut

On dirait pas mais il s’en passe de drôles à Puycity ces derniers temps…  en 2009 on a eu la mante Caroline à la maison, qui frayait avec le petit goret de porcelaine. Elle était tombée dans la cheminée, à côté du pot de pommade Cochon et puis restée quelques jours en notre compagnie avant de prendre son envol au delà de la porte rouge.  

Et puis Serge s’est radiné cette année à la mi-juin avec ses airs de faux garçon, tout speedé et cliquetant des élytres, atterrissant dans les cheveux d’Annie. Puis s’est viandé sur le parquet avant d’entamer l’escalade de mon blue jean avec des intentions que je ne préfère pas savoir. Enfin s’est cogné partout avant d’aller roupiller bien planqué derrière le buffet. Et redécoller après le café, à l’heure des nouvelles du dehors, poussées au vent de notre petit quartier − dit de la Pétaudière par les méchantes langues des péteux du haut bourg. 

***

Après-midi

Le voisin de gauche passe boire un caoua et papoter un brin, et puis à l’atelier un peu plus tard ça cause politique avec un client devenu copain − il est du Front de Gauche et commence lui aussi à en avoir jusque là du furieux bruyant cramoisi de pacotille qui leur sert de grand chef, pour l’heure. Faut croire que l’ambiance atroce du quinquennat d’avant a pénétré bien des esprits à cœur, pour que le Peuple[1] acclame une réplique de son détestable papa national éjecté en mai de l’an passé.

Et les fachos ont une maman d’enfer
tout en viscères.
Dents de murène et haine sourdant aux commissures,
tout en crocs
commerciaux.

***

Trois heures la nuit

Le voisin d’en face se rend au boulot à la boulangerie du coin de la venelle. Il me fait un salut en se tournant vers la fenêtre de la cuisine et je le lui rends : un autre rituel qui rythme mes nuits immuablement. J’aime ce moment. Et le petit quartier à l’entour avec son petit monde bonhomme, déambulant. Et ses petites bêtes qui ne mangent pas les grosses et font escale au gré du vent…

Caroline © Cyprien Luraghi 2009

 

E la nave va…

  1. Putain qu’il est GONFLANT le Chon avec ça aussi… []
Publié dans Binosophie, Pilotique | Autres mots-clefs : , , , , , , , , , | 1171 commentaires

fute-fute

Illustration © Cyprien Luraghi 2009

 

Face à l’inconnu : faire front. Et puis quoi ? Une lente tergiversation a lieu alors ; des stratégies s’élaborent ; des fluides subtils alimentent l’influx nerveux.

Et puis, et puis ? Que faire, face à l’insensible ? Il est là mais c’est comme s’il ne l’était pas. Un mur. Que l’on peut enfoncer ou contourner… ou bien faire demi-tour et renoncer ; aller ronger son frein, broyer du noir ou se noyer dans le rouge.

Ou comme la mante : ne pas en tenir compte ; palper lentement le monde de ses antennes déployées, obliquer la tête sur son axe un peu et ne pas agir. Devenir insensible autant au moins que l’obstacle ennemi : c’est le secret des sécrétions intimes de la pensée intelligente.

Après, il faut se sustenter, alors profitons de la bestiole qui ne manquera pas de passer à portée de nos pattes ravisseuses.

D’autres s’échinent face à l’absurde, qui n’est posé là que pour leur distraction ; mais ils l’ignorent. Alors il foncent dans le tas et se brisent les mandibules.

Se débiner ? Mais pourquoi donc ? Le monde est dur partout et planté dru d’inévitables nuisibles. Ou qu’on croit tels.

Face à l’inconnu : ne pas trop se demander ; il se pose là comme un arbre ou le Hun furibard : tu cueilles ses fruits ou tu te manges sa hache de guerre dans la gueule. Peu importe : le résultat sera le même au bout du compte.

Une carapace vide où le vent souffle, libre…

 

Publié dans Binosophie, Déconnologie | Autres mots-clefs : , , | 230 commentaires

Hors-Sujet ?

Illustration © Cyprien Luraghi 2009

Simple et rapide : plusieurs d’entre nous ont quitté le forum de Rue89 pour tout un tas de raisons, la plupart étant exposées dans les billets des trois semaines précédentes. À savoir : ras-le-cul des trolls abrutis au Lexomil, des petits complots d’internautes installés à demeure comme des berniques et ne supportant pas la déconnade, et des chartes imbéciles prohibant notre sport favori : le hors-sujet.

Or donc, depuis ces vingt-cinq jours – et 24 billets –, il s’est passé quelque chose d’assez peu banal : en plein mois d’août, des centaines d’entre vous sont venus chaque jour lire l’Ici-Blog, et y déposer des milliers de commentaires… et alors que je pensais depuis le premier jour que ce ne serait qu’un phénomène passager, ça ne débande pas : après des pics de plus de 4000 lecteurs par jour, ça s’est stabilisé à 2200 environ, et ça ne baisse plus.

Et ce n’est pas pour mes beaux yeux ou ma petite cuisine au clavier que ça vient : c’est parce qu’il y a un besoin réel… et que ce qui se passe ici ne se passe pas ailleurs.

Sur l’Ici-Blog, il n’y a aucune charte et tout un chacun peut faire et dire ce qui lui plaît. Le hors-sujet est roi. Le trolls sont bloqués d’emblée et les coteries n’y ont pas droit de cité. C’est pour ça que ça marche.

Mais ce blog est le mien : le journal de bord et le carnet de notes de Cyp, qui écrit ce qui lui passe par la tête quand ça lui chante. Un petit blog perso, comme on dit. Et je tiens à ce qu’il le reste.

D’un autre côté, plusieurs d’entre nous ont un sérieux coup de plume et des idées à gaver.

Je propose donc, de concert avec l’ami Dul qui s’est déclaré partant pour l’aventure, de créer un nouveau site, qui soit le nôtre, et dont les rubriques, indépendantes les unes des autres, soient alimentées par ceux d’entre nous qui en ont envie… un peu à l’image d’un magazine d’actualités… mais sans actualités.

En causant avec Dul au téléphone hier, nous avons pensé l’intituler « Hors-Sujet ».

Il reste à en parler là en-dessous… dans cette soute à commentaires que nous aimons tant… et en public, comme nous l’avons toujours fait, puisque nous ne cachons jamais rien.

Banzaï !

 

Publié dans Fabrication, Pilotique, Tout Venant | Autres mots-clefs : , , , , , , , , | 548 commentaires
Aller à la barre d’outils