Archives par tag : Lakshmi

Plan pas neuf

Capture d'écran animée de "Plan 9 from outer space" de Ed Wood - Animation © Cyprien Luraghi 2010

Les pipirelles chtarbées craquètent au firmament dans l’air sec comme un coup de trique : ce coulis glaçant les rotules, s’insinuant aux creux poplités, descendu droit du septentrion peuplé d’élans prodigieusement virils.

Aux quatre coins cardinaux, rien de bien nouveau : comme chaque année nos amis hindous se préparent à fêter Diwali[1] de manière aussi pieusement consumériste que Noël chez les christis, et les dévots de Krishna[2] salivent à l’idée de se faire éclater la sous-ventrière à la confiserie lourde.

Le litre de mazout s’est encore pris une claque dans la gueule, le gramme d’herbe pareil et tout le reste à l’avenant. Le pinard sera dégueulasse à cause du printemps pourri et de l’été trop court, les grévistes l’ont dans le cul et les migrateurs à pneus de la Toussaint décollent la joie au cœur et le réservoir plein. Nous branlerons moins longtemps avant de mourir, c’est pas bien grave.

Rien n’est grave puisque tout roule : nos économistes ont invoqué l’esprit du grand Capital et les pompes se sont remises en marche. L’Économie est comme le reste de l’univers : globalement, ça tournicote. Et pour qu’elle vire bien il faut que ses grands prêtres fassent tourner les guéridons : ainsi Bill Gates et Liliane Bettencourt fréquentent les mêmes cercles spirites que Lakshmi Mittal et croient dur comme fer aux soucoupes volantes qui viendront sauver le monde libre des griffes talibanes et des grévistes.

Lakshmi : justement ce sera sa fête aussi à Diwali. Déesse de la fortune et membre de la nébuleuse Krishna. Je vous passe les détails croustillants et bibliques. Vous voulez plein de ronds ? Priez Lakshmi. Offrez-lui quelques menues piécettes, elle vous les fera prospérer comme Bernard Madoff et ses amis.

En comptant bien, sou à sou, on totalise vite; les plus rétifs aux maths se prennent eux-mêmes au jeu : un plus un plus plus un = je jute. L’Économie est une affaire juteuse. Ça dépend pour qui; enfin : de quel numéro tu as tiré dans le chapeau. Numéro Six, à gauche !

***

Spectral et fendant l’éther sur son scooter ultraluminique, le Number d’Argent pensait à tout cela en son dedans, contemplant gravement la boule bleue sur laquelle il s’apprêtait à fondre, calculant avec son hypermental l’angle de rentrée dans l’atmosphère afin d’atterrir en douceur dans la vallée de l’Indre… les toits ardoisés d’un manoir cossu se discernaient déjà et le regard las[3] du Number d’Argent distingua soudain les goudronefs de la compagnie…

Le sort du monde allait se décider lors de ce raout des troupes déconniques[4] … brrrrr…

***

Et toc : j’ai casé presque tous les sujets de billet suggérés dans la papote précédente : CLIC.

E la nave va..

  1. Le 5 novembre, cette année. []
  2. Dieu nunuche par excellence, auquel je consacrerai un billet Ici rapidou sinon Ginkoland me fera du mal. []
  3. Bien que super perçant. []
  4. Qui se tiendra pendant la fête des morts dans un château hanté abondamment garni de guéridons, ça va de soi. []
Publié dans Déconnologie, Pilotique | Autres mots-clefs : , , , , , , , , , , , | 600 commentaires
Aller à la barre d’outils