Archives par tag : Joie

Wituel du soiw

 © Cyprien Luraghi - 2008

 

Je l’entends venir au dessus de ma tête, à petits pas sur le plancher. Ce n’est pas le fiston, qui fait de gros chtomp-chtomp, lui : c’est une musaraigne bipède de quinze ans et pas trop de kilos. Je suis donc prêt pour la cérémonie. Je braille de tout en bas, à mesure qu’elle s’approche.

— Bonne nuit ma bwanelle !
— Bonne nuit mon bwana !

Elle est en haut de l’échelle de meunier, maintenant.

— Et fais des beaux wêves de bwanelle…
— Toi aussi fais des beaux wêves…
— Oui mais moi ça sewa pas des wêves de bwanelle, mais de bwana…
— Oui bwana.
— …avec douze mille Trancwède et moins cent millions de Léandwe !
— Oui mon bwana…
— …ou alows des tout petits Léandwe (je peux pas m’empêcher…) de wien du tout… en fwaise Tagada…
— Oh non ! pas ça !
— …des twès gentils Léandwe tout petits qui patinent dans le miel, autouw de ton lit…
— Oh papa !
— Allez, bonne nuit ma grande.
— Bonne nuit mon papounet…
— Et repose-toi bien. Et fais la grasse mat’ à donf’. C’est un ordre.
— Oui mon papa.

Et c’est comme ça tous les soirs, depuis des ans plein de lunaisons, avec des variantes à l’infini.
Avant Tancrède et Léandre, y avait des chenilles processionnaires et du slime… et avant encore, du miel bulleux… que des horreurs.
Sans ça, c’est pas une vie.

Quand y a du monde à dîner, on se fait juste des clins d’œils, en douce, Shanti et moi.
Gaspard s’en fout : c’est un garçon. De temps en temps une esquisse de rituel bwanique, mais pas souvent.
Histoire de dire qu’on s’aime.

Tancrède est un éléphant du troupeau d’éléphant de Shanti, mais je dirais pas lequel.
Et Léandre, ben c’est Léandre-le-Scolopendre, tiens… celui qui courait il y a deux mois de ça sur les murs de vieilles pierres du haut nid de Shanti, sous le toit.

Une scutigère, en fait. Comme celle de la photo. Un mille-pattes cocaïné qui fout la trouille.

Publié dans Déconnologie, Humain, Tout Venant | Autres mots-clefs : , , , , | 4 commentaires

PETIT MARIN

© Paul Grély (fonds Auzanneau) 1971 + tritouille Cyprien Luraghi

 

 

Il n’y a rien

autour

que l’océan

devant

la vie en soi


*

 

Publié dans Humain, Tout court | Autres mots-clefs : , , | 15 commentaires
Aller à la barre d’outils