Archives par tag : Homme du vendredi

L’homme du vendredi 13

Au dehors c’est sinistre : gris, moche à crever, froid mouillé, surlendemain de fête, interminable, lancinant et vide comme une gueule de bois.

Janvier est un vieux ravier avec trois radis transis tout fripés trempés dans de l’eau croupie. Comme un goût d’abandon après bombance et festins obligés par la circonstance calendaire. Plus rien ne rime à rien, mais il convient de faire comme si parce que c’est comme ça et pas autrement.

Chacun à sa place emballé dans sa peau, qui à force d’être étirée par des sourires guindés, demande grâce.

Et puis il y a les os qui craquent au matin : la moelle est notre sève et nos jointures, bourgeons : tels des arbres exposés aux intempéries, quelque chose au tréfonds qui palpite nous avertit de la venue du joli printemps : ça fait boum boum au dedans et la bête en nous s’éveille. De misérables poteaux abattus sous la couvrante, sacs de chair avachis longilignes, nous devenons forêt de mâts dressés, cheminant vers l’avenir, radieux, rutilants, en route vers le rut.

Janvier est un petit cœur tout chaud avec du poil autour.

Le « friday’s man candy » − l’homme-sucrerie du vendredi − ou « week’s man candy » est une vieille tradition remontant à bien avant l’invention de l’internet… L’Icyp se doit d’entretenir cette belle et bonne coutume comme il convient et il le fera quand l’occasion se présentera. Le premier Homme du Vendredi de l’Icyp est ici : CLIC 

E la nave va…

Publié dans Déconnologie, Tout court | Autres mots-clefs : , | 1130 commentaires
Aller à la barre d’outils