Archives par tag : Grande perdition

L J D L B

© Pierre Auclerc 2009 - tritouillé par Cyp LuraghiNous en parlions hier sous le billet, la voici. La Journée De La Burne est décrétée. « On dit, on fait. » Et on fait vite : rude règle en rigueur chez les déconnologues. Tout à l’arrache en se décrochant les mâchoires.

La Burne est une maladie affligeant la moitié des vivants organisés. Les organismes primitifs en sont privés ; pas nous autres, complexes créatures. La Burne s’insinue en nous de manière insidieuse ; elle naît en même temps que ses possesseurs et croît avec eux en une symbiose étonnante, mais mortelle. En effet, le porteur de burne semble sain, mais meurt en moyenne plusieurs années avant le femelle – c’est ainsi que sont désignés les chanceux aburniques –, ce qui la classe dans la catégorie des fléaux planétaires.

La Burne est pire que le sida et la peste noire : c’est à elle que l’on doit les guerres qui font vivre les journalistes et mourir les innocents par myriades. Car la Burne est fauteuse de troubles : le poison qu’elle rejette dans le flux sanguin du mâlade le fait devenir fou de guerre. Alors que le femelle ne guerroie jamais. Des études très sérieuses ont amplement prouvé le pacifisme placide de la population saine.

Il faut donc unir nos forces pour nous débarrasser de ce mâle mal. C’est déjà bien entamé : la Burne recède en maintes zones et se réduit en peau de chagrin, se fripant en peau de couille décrépite. Le femelle regagne du terrain, heureusement.

Mais pour cela, il a fallu aux femelles affronter la Burne et la contamination fut massive, hélas. Au lieu d’éradiquer la Burne à l’aide de machettes idoines, les miasmes mâles leur ont sauté dessus. Et maintenant tout semble bien foutu.

Nos savants n’ont pas encore eu l’occasion d’observer la pousse de cotylédons charnus et velus sur les spécimens observés – pourtant très gravement atteints, tel ce fameux Béa O. dont la burnitude fait frémir la sphère bruissante de l’internet français depuis quelque temps. Mais nous pensons que les temps sont proches. Je n’ose prononcer le mot : la fin de l’espèce femelle qui sera notre fin du monde.

C’est en tant que Kondukator que je vous enjoins de ne pas baisser les bras : la Burne maudite doit être vaincue, quoi qu’il en coûte. Nous avons besoin de volontaires : une nouvelle méthode d’éburnage a été mise au point par les équipes que nous soutenons : par ici les braves ! Montrez l’exemple pour La Journée De La Burne !

J’ai dit.

Et banzaï.

Publié dans Déconnologie, Édits Vespéraux | Autres mots-clefs : , , , , , | 585 commentaires

Machinations

© Vincent Montagu 2009

 

« Le monde court à sa perte ; les attentats du 11 septembre 2001 n’ont été qu’un avertissement ; ils ont juré de détruire le monde ; ils se sont entendus en secret dans ce but ; des milliers de scientifiques sont d’accord : les tours jumelles ont été dynamitées de l’intérieur et nous n’allons pas vers un réchauffement climatique, mais une glaciation ; comme il n’existe aucun média libre, ils nous font croire ce qu’ils veulent ; étrangement, toutes les preuves ont été détruites dans un incendie ; nous ne voulons pas voir la vérité car nous sommes des lâches ; il faut boycotter Israël mais je ne suis pas antisémite ; l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord est notre pire ennemi ; les peuples occidentaux ne devraient pas permettre cette existence qui finira pas nous tuer tous ; on nous fait croire que le carbone crée un effet de serre, mais on ne nous dit pas que la vapeur d’eau produit l’effet inverse, or les centrales nucléaires crachent de la vapeur d’eau ; c’est une nécessité que de rechercher sans cesse la vérité que l’on nous cache ; Bush est comme Obama… »

***

J’ai à peine arrangé la sauce, mais ce plat de résistance est un condensé des posts d’un complotiste que la plupart des lecteurs de l’Ici-Blog et de Rue89 connaissent bien, écrivant sous le nom de guerre de Parousnik.

En lisant attentivement une grande partie des 2889 messages qu’il a posté depuis deux ans, sa constance dans le dérapage fait plaisir à voir. Il part doucement en vrille, comme on dit de nos jours.

Avant hier, il en était rendu à ça :

« […] La guerre en Afghanistan et en Irak est non seulement une guerres contre l’humanité, mais c’est aussi une guerre contre la démocratie…ce qui aboutira a l’extermination d’une grande partie de la population mondiale… qui a déjà commencé aux EU et ailleurs par l’élimination de vieux et handicapés qui n’ont pas les moyens financiers de se soigner… comme Hitler naguère l’avait ordonné…»

Notre ami Dul, dont nous connaissons tous la grande équanimité, s’est laissé aller à le traiter de con, hier… ce qui me fait dire qu’un bouleversement planétaire est en cours : d’étranges lueurs sillonnent déjà nos ciels nocturnes en silence et comme le pensent des centaines de milliers de savants : la vie extraterrestre n’est pas un mythe. Il serait vain de ne pas y croire.

Préparons-nous donc à ces événements ! Le conclave est ouvert !

 

Un grand merci à Vincent pour sa bobine sur la photo. Bises occipitales, mon Vinçounet !

 

Publié dans Déconnologie, Pilotique, Trouducologie | Autres mots-clefs : , , , , , | 346 commentaires
Aller à la barre d’outils