Archives par tag : Dantec

Branlette Circulaire

CC NASA

« Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux »
Ionesco, La cantatrice chauve

Comme dans les années vingt et trente du siècle mort, la confusion des sentiments et des idées, des idéaux, engendre son petit lot de roulés-boulés folisophico-pilotiques chez les naisseurs d’étalons de la pensée humaine. Sur le vigoureux océan de l’inculture du cœur, de bien petits morceaux d’esprit tournent comme des hamsters, distrayant leur esclavage dans une roue multicolore, insatisfaits toujours.

Tentez de lire un livre de Dantec ; de voir où veut en venir un Soral quand il cause… ou un Régis Debray ; de crayonner un arbre retraçant la toile d’araignée shootée du raisonnement d’un pourfendeur d’hérétiques contemporain, ex-mao… ou d’un simple Bruckner. Ou Goupil.

Tout ça nous fait du drôle de converti… un sacré embrouillamini ; rien que colère et ressentiment pour ce qui est si soudainement différent de ce soi girouette ; alors que si peu de temps auparavant il juronnait encore en louant les Soviets… et qu’il prie en latin maintenant, agenouillé sur la dalle roide de son schiste[1] mental…

Enfin bon, ils ne sont pas des masses et n’entraînent dans leur sillage qu’un bien maigre fretin de couillons entravés de la comprenette… J’ai quand même l’impression que la qualité est en baisse : le méchant filousophico-pilotique moderne ne perce pas vraiment : il n’est pas sexy. Il n’attire à lui qu’une raïa hétéroclite de garçons surtout, ou de rombières pavillonnaires à caniche-bull et Cédric à pompe huit coups, xénophobe et magasinier.

 

Il ne fait pas bander les foules,
mais tel le vilain paraphile
des trucs extrêmes,
il s’astique le poireau
en s’extasiant
sur les photographies
de ses héros
de pacotille.

***

 

J’y peux rien, mais tous ces gens-là me font rire. Je devrais pas, je sais. Mais bon, je ne peux pas me refréner  Ça me colle pas la déprime, bien au contraire. J’aime bien aller traîner chez eux, sur leurs blogs et leurs sites. C’est véritablement bidonnant et dramatique.

Un de ces quatre, je passe aux complotistes. Paraît qu’il y en a plein. 

  1. …ou de son schisme, ça marche aussi… []
Publié dans Déconnologie, Édits Vespéraux, Pilotique, Trollogie, Trouducologie | Autres mots-clefs : , , , | 3 commentaires
Aller à la barre d’outils