Archives par tag : Cynocratie

Cynarchie

© Pierre Auclerc 2009 - tritouillé par Cyp LuraghiUn : nous sommes des chiens, il faut partir de là : d’un côté les maîtres et puis nous. Eux devant et en haut ; nous en retrait au ras du pré, la truffe collée à leurs orifices.

Deux : tout au fond de nous, le loup. Mais alors au tréfonds, très bien enfoui. Si tu fais le loup alors que tu es chien : direction la prison ; ou pire.

Entre chien et loup, c’est total-délice dans la déliquescence. Je fais le beau juste ce qu’il faut, et puis soudain je mords la main qui m’a nourri. Ou pas, c’est selon.

Je rapporte le bâton et n’en pense pas moins : je serre les mâchoires et ronge mon frein. Et bouffe mes croquettes en frétillant de gratitude concon ; à intervalle régulier je vote : je suis un bon clébard bien citoyen. Ou non : je ne joue plus le jeu, ayant passé l’âge d’agiter la caudale pour un rien.

La Cynocratie, qu’ils disaient… quelle arnaque quand j’y repense… « Le pouvoir aux peuple Chien ! » …sauf que, sauf que… sauf que La Gamelle. On ne la choisit pas, la Gamelle : elle tombe toute cuite au pied de nos papattes. Sainte Gamelle, tombez pour nous…

Quand même… en y réfléchissant bien, on se fait entuber. La table des maîtres est bien mieux servie. C’est l’entourloupe… Enfin, je me dis ça mais je suis pas tout seul : y a des aboiements qui ne trompent pas, se frayant une voie dans l’épais tintamarre des cabots du point de l’aube jusqu’à mes tympans.

***

La meute, voilà ; soudain la corde vibre en nous les loups : irrésistible. C’est tellement mieux, la meute ; mille fois plus que le troupeau. Dans le troupeau, quand le maître te dit « au pied ! », tu fais. Il dit, tu fais. Tu sais pourquoi tu fais : la Gamelle.

La meute a sa propre Sainte Gamelle : un petit mollet de maître sacrifié sur son autel de temps à autre suffit à son ravissement.

 

Publié dans Déconnologie, Pilotique | Autres mots-clefs : , , , , , , | 586 commentaires
Aller à la barre d’outils