Archives par tag : 99 percent

Nouvelles lumières

Il y a les mauvais côtés de la circulation globale des idées et des denrées : la gloubiboulguisation ; et puis les bons : le temps des nationalismes belliqueux vit ses derniers soubresauts, après des dizaines de milliers d’années de règne sinistre et sans conteste.

J’en vois qui ricassent : et gnagnagni et gnagnagna : discours de bisounours neuneu, et cætera. J’ai l’habitude et pour le dire tout net : si ça m’a parfois fait grommeler ce n’est plus le cas depuis longtemps. J’ai l’habitude, j’ vous dis… rodé, le mec.

Tout se casse la gueule gentiment comme au jeu de quilles et les prophètes de l’Apocalypse couinent comme des yétis châtrés, et les nostalgiques désabusés rêvent de révolutions comme dans le bon vieux temps, et de groupes terroristes vengeurs terrorisant l’oligarchie mondiale de la Banque et tout le tralala. Et ça se fout de la poire des indiniais, et ça dit que la jeunesse n’a envie de rien et n’a rien dans le ciboulot, sinon des envies d’un conformisme consternant comme me le rappelaient il y a quelques petites années, nos enfants : « papa : c’est terrible ; t’as pas idée : ils rêvent tous d’avoir une baraque à crédit, de se marier, d’avoir des mioches et un boulot à la con. Et ils ont seize, dix-sept ans ! » 

Ben oui, mais voilà : y a pas que la petite vieille France et la misérable ligue marchande européenne, dans tout ça : ailleurs, ça se bouge un peu plus le cul qu’ici : aux USA par exemple où les mouvements de protestation contre le Merdier ne font que prendre force et vigueur ces derniers temps… mais c’est pas dans les journaux français que ça en cause, parce que le pisse-copie national de base s’intéresse nettement plus aux débats néo-féministes débiles sur le scandale du bleu et du rose dans la layette, ou à la bite de DSK. Soyons Français : pensons avec le trou du cul bien resserré, et conchions le reste du monde en projetant nos crottules avec parcimonie.

M’en fous : j’ suis pas français, sinon de papiers, c’est-à-dire de rien du tout. Ça me concerne vraiment pas des masses, les débats nationaux et la question nationale me fait une belle jambe. Ce qui m’intéresse est ailleurs : ici c’est mort de chez mort ; il y a bien longtemps que les Lumières se sont éteintes au royaume de France, avec ses petits rois présidicules et ses laquais amidonnés, gardiens du temple d’une culture morte et d’une langue desséchée.

C’est ailleurs que ça a commencé à se passer et comme en 68 personne ne voit rien venir ici. Tellement ça se tripote le nombril à plein temps.

Vous le saviez qu’aujourd’hui le mouvement des 99 percent a coordonné une occupation de tous les grands ports des USA ? Lisez ça (en anglais) : CLIC, et ça : CLIC… quelques minuscules exemples de de qui est parti de ce petit blog de rien du tout : CLIC.

Et ce qui se passe aujourd’hui n’est qu’un petit début… mais un bon début : celui de l’anéantissement d’un système barbare d’une rare sauvagerie, qui au lieu de faire profiter l’humanité des bienfaits du progrès, l’a avilie, maintenue dans la servitude et sucée jusqu’à la moelle : une idéologie tout aussi mortifère que le nazisme et le stalinisme est à l’œuvre et il s’agit maintenant qu’elle est clairement identifiée, de l’anéantir.

Et ce n’est certainement pas avec les idées venant des siècles morts ou de cultures défuntes comme celles du vieux monde que ça marchera, mais avec les nouvelles lumières qui s’allument de partout jaillissant des esprits déliés.

E la nave va !

Publié dans Pilotique | Autres mots-clefs : , , | 950 commentaires
Aller à la barre d’outils