Crac aux entournures

Illustration © Cyprien Luraghi 2018 - ICYP

*

Là, elle dort.
Elle est bien.
L’histoire pourrait s’arrêter là.
L’esprit passe par là se demandant qui que et quoi.
Après tout c’est son boulot,
extrapoler.

Elle dort.
Elle est bien.

*

Elle digère ses croquettes en rêvant de soixante-dix souris potelées sur la chaise à côté de moi, à la cuisine, ronronnante. Ou bien elle vient de se gaver de médocs et elle en écrase sur son grabat douteux. Ou alors : sept heures semblant cent ans, comme au bois dormant, prince à la clé, petit sourire aux commissures, au matutin. Aussi peut-être :  elle a deux trous rouges au côté droit. Ou pire encore. Quand l’esprit vagabonde, hein…

Rien de tout ça : elle attend, latente, son temps.
Tout l’hiver, tranquillement.

*
…e la nave va…

Cet article a été publié dans Binosophie, Tout court avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.
  • Il faut être inscrit et connecté pour accéder au système de commentaires et aux parties privées de l'Icyp.

Aller à la barre d’outils