Archives par mois : août 2008

boucherie

© Shanti Devi Luraghi 2008

 

l’été, c’est rouge et blé
les filles sont déchaînées
elles ont trop vu de films
trop gores
et de zombies pourris
de présidents en exercice

alors c’est viande hachée
à partir de juillet

dès l’août, c’est la purée
de blonde on passe à rouge
pour la rentrée
où qu’on dit que ça va charcler

mais non

juste une petite teinture

rouge

 

Publié dans Déconnologie, Pilotique, Tout court | Mots-clefs : , , , , | 18 commentaires

C’est bon blet

© Cyprien Luraghi 2008

 

 

Oui, parce que c’est âcre, sinon.
Qui a goûté des nèfles vertes en 2008,
en France ?

Mûr aussi, c’est nul et granuleux
comme le coing.

Ça se mange tout confit,
presque pourri.
Et même là c’est pas terrible ;
qu’on croit.

C’est qu’on sait pas :
à suçoter c’est drôlement bonbon
quand on s’y laisse aller
seul au bois.

La nèfle est comme les vieux humains :
tout miel à l’arrivée
ou bien tout fiel.
Pas se gourer de fruit.
Bien renifler sous les aisselles.

*

 

Publié dans Binosophie, Déconnologie, Tout court | Mots-clefs : , , | 26 commentaires

Pas de faïence

 

© Annie Luraghi - 2008

 

Nos Danois ont deux bassets artésiens, qu’ils sortent aux beaux jours. Et deux épagneuls de plâtre peint posés devant la grille qui regardent je ne sais pas quoi. En tout cas pas les passants : y en a pas souvent. Les gravillons peut-être ; même pas les crottes parce qu’il n’y en a pas. C’est à cent pas de la maison, loin de celles du chien du gros bourrin du coin de la ruelle ; Annie passe par là quand elle va au jardin.

Ce soir c’est fête à Puycity, qui commence à la Saint Dominique et se finit cinq jours plus tard. C’est long. Et chiant. Et les manèges sont trop chers, la bière éventée dans des gobelets, la musique nulle à chier –cinq fois des groupes locaux institutionnels différents jouant les mêmes reprises– et pas grand-monde. Pas petit monde non plus car petit monde avait déjà pas de sous, mais là même en raclant, c’est poche vide.

Dimanche, feu d’artifice payant : huit euros par tête de pipe. La reine du Danemark viendra, comme tout les ans avec le Prince Henrik, qui est du cru. Le quartier sera en état de siège : on est aux premières loges, mais c’est involontaire. On s’en passerait bien, de leur feu d’artifice à la con, nous autres. Des gros boums pendant une heure avec une musique de chiotte, organisé par un comité des fêtes sclérosé et tiré par Lacroix-Ruggieri, dont l’autre spécialité est la fabrication d’armes (dont une mine antichar très populaire chez les serial-killers kakis légaux). Ça me gonfle, mais je m’en tape.

Je m’en fous parce que lamorille est arrivé avec son gang, et qu’ils resteront jusqu’à dimanche. Et que lamorille, ben c’est lui, y a pas de doute et ça fait pas un pli. ; un vrai bonheur. Je voulais coller une photo de sa bobine pour le billet du soir et puis non : les deux clébards étaient tentants. Très danois. Proprets et irréels, comme le monde actuel. Et moins que morts.

Les deux Danois promènent leurs deux basset artésiens tous les jours et je les vois passer devant l’atelier. Ils ramassent leurs crottes. Pas comme le gros bourrin du coin avec son cigarillo qui schlingue. Encore que lui, après lui avoir gueulé dessus trois fois, il a fini par faire pareil. Quelques jours. Maintenant il emmène son cabot chier sur le grand pont. Là, y a pas de Cyp qui gueule par la fenêtre. C’est la fête au toutou.

Les Danois venaient quelques mois par an, depuis des lustres. Et puis là ils s’installent à demeure. C’est la retraite. Dans quelques années ils auront pris le pli, ou plutôt se seront défait le pli amidonné qui les carcane. Faudra le temps. Ils sont du nord, et pas que de la Loire. Pendant ce temps le sud ne sera plus le sud : le vent européen souffle la bise. Des gens froids qui font des directives. J’aime pas ce mot : directive. Glacial. Tout dans la norme, pas un brin qui dépasse. Comme sur le gazon des deux Danois.

 

Publié dans Déconnologie, Tout Venant | Mots-clefs : , , , , | 7 commentaires

Le Juif suce

© Annie Luraghi 2007 - le profil juif du kondukator

 

 

Le Juif suce le sang de nos celtes sillons,

l’Arabe fourbit son fourniment, ce fourbe,
pour nous saigner comme des biquettes halals,

le Légionnaire encule les chevrettes, lui ; et il égorge

le Niaquoué, qui trafique avec sa tontine,
en gang, poli comme un Chinois, méprisant

le Négro qu’est toujours dans ses embrouilles,
qui pue bien pire que

le Rital pleutre et veule
qui en fout moins que

l’Espingouin violent au relent de cul d’âne, battu par

le Portos qui brasse comme trois petits Français
et leur casse la baraque au boulot,
et qu’est aussi faux-cul que

le Catho qui fait à sa progéniture
ce que le képi blanc fait au cabri, pendant que

le Protestant adore un
vilain génie gris rapiat tout sec et que

l’Arménien jérémie

et le Palestinien regrette
à la roquette
ses citronniers volés
par le colon.

 

 

 

Note à benêts : le Juif Süss est un film de propagande nazie. Vous saurez tout en cliquant ICI.

 

Publié dans Déconnologie, Pilotique | Mots-clefs : , , , , , | 26 commentaires

De l’eau dans le gaz

CC NASA 2008

 

Il y a de l’eau sur Mars et des lacs de butane sur Titan, et on sait ça depuis hier et tout le monde s’en fout ou quasi. Pourtant c’est bien plus épatant de savoir ça que d’avoir des nouvelles de la grognasse de l’Élysée et de son mac, ou encore d’être au diapason des collabos qui iront à Pékin dans pas longtemps voir les drogués monter sur le podium.

Moi, ça me fait bicher de savoir qu’il y a de l’eau sur la planète rouge, et qu’on puisse plonger dans les lacs de Titan.

Et puis j’aime aussi les patates nouvelles du jardin, qui sont elles aussi parfaitement cosmiques.
Poussière d’étoiles, tout ça…

 

Publié dans Déconnologie, Pilotique | Mots-clefs : , , , , , , , | 33 commentaires
Aller à la barre d’outils