Archives par mois : juin 2008

Fou comme un lapin

© Shanti Devi Luraghi 2008

 

C’est pas
des pattes de chat
sinon elles ne dépasseraient pas
du torchon.

Il fera plus le fou comme ça, pelé qu’il est.

Avant-hier, on a vu deux petits garennes sur le pré chez Vincent1 à Juillac.
Et le gros du clapier d’Honoré s’évite la canicule en poireautant au congélo.

La vie est un conte de fées : Katia Kaupp a tout légué à sa gouvernante.

Tintin pour les cousins.
Un château pour la gouvernante qu’a trimé dur et qu’a pas eu de bol dans l’existence, sauf ce coup-là, qui n’est pas du lapin.

Et un petit immeuble en région parisienne.
Des œuvres d’art, un vrai musée.

Une drôle de fée carabinée…

 

  1. Sambucus sur l’Icyp. []
Publié dans Humain, Tout Venant | Mots-clefs : , , , , , | 11 commentaires

Wituel du soiw

 © Cyprien Luraghi - 2008

 

Je l’entends venir au dessus de ma tête, à petits pas sur le plancher. Ce n’est pas le fiston, qui fait de gros chtomp-chtomp, lui : c’est une musaraigne bipède de quinze ans et pas trop de kilos. Je suis donc prêt pour la cérémonie. Je braille de tout en bas, à mesure qu’elle s’approche.

— Bonne nuit ma bwanelle !
— Bonne nuit mon bwana !

Elle est en haut de l’échelle de meunier, maintenant.

— Et fais des beaux wêves de bwanelle…
— Toi aussi fais des beaux wêves…
— Oui mais moi ça sewa pas des wêves de bwanelle, mais de bwana…
— Oui bwana.
— …avec douze mille Trancwède et moins cent millions de Léandwe !
— Oui mon bwana…
— …ou alows des tout petits Léandwe (je peux pas m’empêcher…) de wien du tout… en fwaise Tagada…
— Oh non ! pas ça !
— …des twès gentils Léandwe tout petits qui patinent dans le miel, autouw de ton lit…
— Oh papa !
— Allez, bonne nuit ma grande.
— Bonne nuit mon papounet…
— Et repose-toi bien. Et fais la grasse mat’ à donf’. C’est un ordre.
— Oui mon papa.

Et c’est comme ça tous les soirs, depuis des ans plein de lunaisons, avec des variantes à l’infini.
Avant Tancrède et Léandre, y avait des chenilles processionnaires et du slime… et avant encore, du miel bulleux… que des horreurs.
Sans ça, c’est pas une vie.

Quand y a du monde à dîner, on se fait juste des clins d’œils, en douce, Shanti et moi.
Gaspard s’en fout : c’est un garçon. De temps en temps une esquisse de rituel bwanique, mais pas souvent.
Histoire de dire qu’on s’aime.

Tancrède est un éléphant du troupeau d’éléphant de Shanti, mais je dirais pas lequel.
Et Léandre, ben c’est Léandre-le-Scolopendre, tiens… celui qui courait il y a deux mois de ça sur les murs de vieilles pierres du haut nid de Shanti, sous le toit.

Une scutigère, en fait. Comme celle de la photo. Un mille-pattes cocaïné qui fout la trouille.

Publié dans Déconnologie, Humain, Tout Venant | Mots-clefs : , , , , , | 4 commentaires

Emblèmes

© le Net

 

Comme l’écrivait Olive dans son commentaire au précédent billet, le roi s’est barré du palais en béton rose de Katmandou, qui a été transformé en musée. Ça devrait s’ouvrir au public dans trois mois. Ça va être vite plié : y a pas grand-chose à voir là-dedans. Vous pensez bien que le ci-devant Gyanendra a largement eu le temps de faire le vide avant de décaniller.

On aurait aperçu cinq camions lourdement chargés quittant nuitamment le palais, peu de temps avant la proclamation de la république…

L’ex-roi s’est fendu d’une bizarre conférence de presse le jour ultime, dans un hall bondé de journalistes tassés comme des harengs et atrocement bruyants. Assis à sa petite table devant une forêt de micros, il a monologué à haute voix dans le boucan pendant vingt bonnes minutes, se justifiant des accusations qui lui sont faites (à tort, à mon avis) d’avoir ourdi le massacre du palais en 2001, où son frère Birendra, le roi d’alors, s’était fait assassiner au pistolet-mitrailleur par son propre fils, le prince Dipendra, qui avait pété un câble pour le cœur d’une belle indienne que ses parents lui refusaient d’épouser. Et puis il s’est excusé du tort qu’il aurait pu, lui et son entourage, causer involontairement au peuple népalais. Faux-cul de merde, là. Il s’est levé sans laisser le temps aux journalistes de lui poser des questions, et puis il est sorti par la petite porte de droite, et trois heures après la Mercedes royale franchissait une dernière fois les hautes grilles de ce lieu moche. Le laid palais des népalais.

Aujourd’hui, on a hissé le drapeau lune et soleil sur le grand mât et dévoilé la banderole du nouveau musée national.

 

On a aussi redécouvert, couverte de poussière et de rouille, la première voiture automobile qui ait jamais roulé dans la Vallée : celle qu’Adolf Hitler avait offerte au grand-père de Gyanendra, le roi Tribhuvan, en 1940, et qui fut hissée ici à dos de porteurs et en pièces détachées au prix d’efforts surhumains, et ne roula pour ainsi dire jamais, vu qu’à la première panne, le manque de pièces détachée la condamna au garage. Elle devrait être bientôt confiée à une équipe de restaurateurs et constituer une des pièces maîtresses du musée… avec le sceptre et la couronne, que Gyanendra a rendu au nouveau gouvernement au tout dernier moment. Ce qui fit courir un milliard de rumeurs supplémentaires dans la vallée aux mille échos…

Katmandou est une île, sauf qu’au lieu d’océan c’est de montagnes qu’elle est ceinte.

 

Publié dans Binosophie, Népal, Pilotique | Mots-clefs : , , , | 11 commentaires

Astre dedans

© Cyprien Luraghi - 1980

 

*

casser la croûte

entre minuit et deux

dans une grotte

en compagnie

des puces

de plancher

j’aplatis une mouche

il y a le soleil

quelque part

*

 

Publié dans Tout court | Mots-clefs : , , , | 14 commentaires
Aller à la barre d’outils