Archives par mois : avril 2008

Houlà ouf !

© Cyprien Luraghi 2008

 

Pas de Poulpe ce soir : je fais une pause. Demain on sort, Annie et moi. Petites nouvelles de la Pétaudière, alors. Côté taf, j’ai eu un creux pendant un mois et demi : les ordinos tout neufs déballées au pied du sapin n’ont pas encore eu le temps de tomber en carafe. C’est ce qui m’a permis de commencer le Poulpe.

Avant ça, je me suis fait ma crise de fin d’hiver, comme toutes les fins d’hiver depuis que je suis sédentaire en France. Je ne me ferais jamais au pays où je suis né. C’est pas que je l’aime pas, mais j’ai toujours envie d’en partir quand j’y suis, et quand je pars au loin, je rentre toujours avec la mort dans l’âme. C’est comme si ma vie se figeait, ici. Je n’ai pas envie d’arpenter les rues mortes des villes où les regards des gens que je croise envoient des bombes. Du coup je ne sors absolument plus depuis au moins trois mois. Si : j’ai traversé la rue pour aller dîner chez nos voisins. C’est tout.

Après, le boulot est revenu ; une avalanche. Disque durs cuits, alims défaillantes, systèmes de fichiers niqués par une coupure électrique, et des virus à gaver. L’écran sur la photo, c’est un cas d’école : être contaminé à ce point, c’est Dada. Le gars avait tout fait pour, notez bien. Là, c’est un des derniers nettoyages : en tout y avait 58 saloperies différentes coincées à l’intérieur. Taximètre. Bling. La caissière c’est Annie.

Je blogue en jonglant entre les machines (deux ou trois sur le gaz en moyenne), sur Rue89 en ce moment. Je sais pas si ça va durer, mais pour l’instant ça me va bien : y a une bande d’allumés de première et c’est moins borné que sur le blog de DSK, avant la fermeture. Le facho y est plutôt mou, mais ça détend. Y a toutes sortes de gros nunuchons, et puis des tas de gens vraiment épatants. Les posts sont souvent de grande qualité. J’apprends plein de belles et bonnes choses.

Je suis un SBF par nature. Un Sans Blog Fixe. Ici, c’est un livre. J’aime quand c’est plein de monde.

J’ai un boulot qui me permet d’écrire un tout petit peu, c’est déjà ça.

Le Net, c’est l’Écriture !

 

Publié dans Tout Venant | Mots-clefs : , , , , , , | 35 commentaires

Même combat

© Cyprien Luraghi 1990

Fait unique dans l’Histoire, le peuple népalais a élu une Assemblée Constituante à majorité maoïste il y a quelques jours, signant la fin d’une dictature immonde et l’avènement d’une république dont il attend qu’elle le sorte de sa misère extrême.

Maoïsme = Pol Pot ou répression sanglante des Tibétains.

Pas sûr du tout, au Népal.

Je vous invite à suivre le fil de discussion suivant l’article que j’ai publié sur rue89 il y a quelques jours, histoire de voir les choses différemment : CLIQUEZ ICI POUR VOUS Y RENDRE

Et à ce soir pour le quarantième épisode de Ver de Notaire.

 

Publié dans Népal, Pilotique | Mots-clefs : , , , , , | Laisser un commentaire

La Chute

© Cyprien Luraghi 1981

 

2 Baisakh 2065 de l’ère Vikram Sambat.

Le grand chariot antique de Seto Macchendranath s’est effondré à Katmandou, aujourd’hui, faisant douze blessés.
C’est un événement rarissime, présage de grand malheur pour le royaume.
Avant-hier, les Népalais ont voté en masse pour élire les députés de l’Assemblée Constituante qui proclamera la République.
Le roi abdiquera.
Une majorité de citoyens a désigné un parlement où les maoïstes, conduits par Prachanda, seront légèrement majoritaires.
La monarchie sera abolie.
Il y a eu onze morts – moins que prévu – durant les élections.
Dans l’esprit des Népalais, il ne fait aucun doute que le grand malheur n’est pas le succès des maoïstes, mais la fin d’une dynastie atroce.
Le vieux sage Jimmy Carter, qui a supervisé les élections avec sa Fondation (c’est sa 72ème), est très heureux du résultat.
Moi aussi.

Longue et belle vie à la future République Népalaise !
Jaï Nepal !

***

 

Pas d’inquiétude : le Poulpe accouchera d’un épisode, comme chaque nuit…

 

Publié dans Népal, Pilotique | Mots-clefs : , , | Laisser un commentaire
Aller à la barre d’outils